De Montessori à Reggio…

Premiers pas avec les alphas, pourquoi, comment.

Premiers pas avec les alphas, pourquoi, comment.

Premiers pas avec les alphas, pourquoi, comment.

Je sais que la plupart des parents vont hurler (et encore plus les maîtresses !) en voyant que je débute la lecture avec un enfant qui a tout juste fêté ses 3 ans. Mais il est demandeur. A l’âge de 18 mois environ il a compris qu’on utilisait des symboles pour coder du sens. Il a très vite reconnu le B majuscule d’imprimerie (la première lettre de son prénom) et nous la montrait partout, sur les pots de yaourt à la banane, sur les enseignes en ville. Il parlait « des B » pour désigner les caractères (lettres et chiffres).

Depuis quelques mois, il s’ai mis à compter. D’un coup. Il dénombre 1, 2 et 3 d’un coup d’œil et au delà compte en suivant avec le doigt jusque… on ne sait pas ! Au moins 8 tout seul. Et aussi loin qu’il sait réciter la comptine des nombres si on l’aide à pointer une et une seule fois les éléments (donc jusque 14… peut-être même 15, je l’ai entendu le chanter ce matin).

Marie-Hélène Place Caroline Fontaine-Riquier

Marie-Hélène Place & Caroline Fontaine-Riquier

La suite logique a été de lui offrir un livre sur les symboles des chiffres. Nous avons opté pour Les chiffres à toucher de Balthazar, l’histoire est un peu bizarre mais les chiffres sont très beaux, en toile de jute bien sensorielle. Il aime passer suivre le tracé avec le doigt. 1, 3 et 8 sont acquis (en reconnaissance, l’écriture demande une maîtrise du crayon qu’il n’a pas – où tout du moins qu’il a peur de ne pas avoir), le 2 est en cours.

Dans le même temps il a commencé à nous faire remarquer la ressemblance entre les mots.

« papi, pipi, popi » (on est également entré en pleeeein dans la phase pipi caca, ces mots là le font rire à gorge déployée. Et un « caca boudin » entendu on-ne-sait-où a fait son apparition dans le vocabulaire).

« parapluie, comme parapente ? »

« l’aube, comme un globe ? »

Du coup je me suis dit, pourquoi pas commencer un peu de phonologie. Mais voilà, les lettres, je n’arrive pas à les appeler de leur son, je me retrouve toujours à dire leur nom. Ça ne va pas, ce n’est pas la bonne méthode. Je furette un peu et je tombe sur… la planète des alphas. Révélation, ces petits êtres attrayants sont l’outil idéal pour me permettre de créer un lien entre son et symbole. Et me voilà à imprimer, découper, plastifier.

J’ai présenté les voyelles. Sans l’histoire, sans le livre, sans la vidéo. Juste moi et les petits alphas. Coup de foudre du loulou. Il y revient tous les jours, les fait chanter, raconte leur histoire. Madame « euh » réfléchi, puis trouve dans un grand « éééééééé ! ».

J’ai ajouté la fusée. Elle s’envole régulièrement à travers la maison dans un grand ffffff.

Puis le bonhomme curieux a vu les autres alphas sur le coin de mon bureau. Je lui ai donné la pile des consonnes longues. Il apprends vite le bougre, le vent vibre, le r ronchonne. Il les reconnait mais ne les imite pas encore, ces sons étranges détachés de tout l’intimide un peu.

Tous les soirs il me demande ce jeu du chant des alphas. C’est le premier jeu « vidéo » auquel il a droit, ce qui renforce encore l’attrait. Il se trompe parfois, mais il y a plusieurs vies et ne perds que très rarement contre la sorcière (dont il imite à la perfection le ricanement). Ne soyez pas surpris, il manque des lettres. C’est normal, les consonnes courtes se présentent dans un second temps et les « bizarres » une par une tout à la fin (la quille enquiquineuse, le kangourou des mots lointains etc etc).

Je ne sais pas trop où on va, ça avance vite, trop vite… il n’est pas prêt à associer les sons entre eux et il n’a pas encore eu le déclic des « formules magiques« . Mais il aime beaucoup les alphas, il découvre et apprends leur chants. Comme souvent avec mon loulou curieux et avide de savoir, j’improvise. Je vous mettrais au fur et à mesure mes ressources, mais j’avoue qu’avec la rentrée et mon nouvel emploi du temps, je cours un peu après le temps…

EDIT : depuis on a pris le temps de regarder le conte, plusieurs fois. Gros gros succès. On a également investi dans les vraies figurines, le côté tactile du relief apporte un plus indéniable. Ils ont pris vit, il joue vraiment avec, on s’amuse beaucoup !

Et chez vous, on est aussi ami avec les alphas ?

Premier téléchargement pour vous, tous les alphas prêts à être imprimé découpés et plastifiés :)

Les alphas a-l Les alphas m-x Les alphas y-z

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *