Même si nous ne sommes plus en IEF (que l’aventure me manque !), je continue à faire une préparation pour avoir sous la main tous les supports nécessaires pour faire à la maison le complément indispensable à l’école. Pour l’année de CM1, voici donc mes choix de manuels :

Grammaire

Même si mon vieux Bescherelle grammaire reste pour moi une référence, avec cette manie qu’à l’Education Nationale de compliquer les choses en renommant certains aspects de la grammaire pour tout *simplifier*, je me retrouve tellement perdue dans la nouvelle nomenclature des compléments de phrases, compléments de verbes et autres joyeusetés que j’ai besoin d’un manuel récent pour jargonner de la bonne façon.

Même si, au final, j’ai prévu d’enseigner les COI/COD à l’ancienne car c’est vraiment un point super important pour être en mesure de faire les accords correctement dans une phrase.

Histoire

Les nouveaux programmes d’histoire à la sauce politiquement correcte sont un saupoudrage de 70 leçons survolées, incluant l’histoire de l’Islam, l’histoire de la Chine, l’histoire d’une multitude de pays mais surtout pas celle de la France, sauf pour faire le mea-culpa de l’esclavage.

Je ne saurais dire à quel point cette tendance me hérisse. On est en train de voler à une génération entière son héritage et sa capacité à comprendre le patrimoine culturel et artistique d’un pays qui a donné tout son sens au siècle des Lumières, qui a été l’un des premiers au monde à abolir l’esclavage, avec des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité dont il n’y a pas à rougir.

Heureusement, certains éditeurs continus à commercialiser les programmes centrés sur l’histoire de France.

Et mes choix de cahiers d’exercices :

Français

La grammaire et la conjugaison sont les points les moins travaillées dans les programmes modernes d’étude de la langue, alors qu’ils demandent des révisions quotidiennes pour acquérir des automatismes.

Je trouve qu’actuellement on mets un peu la charrue avant les bœufs, en leur demandant des jogging d’écriture (quel affreux mot anglophone pour désigner une rédaction, mais où est passé l’amour de la langue bon sang ?) alors qu’ils n’ont pas encore acquis les bases pour construire les phrases qu’ils sont tentés d’écrire.

Mathématiques

Les calculs et les problèmes ne nécessitant pas, à mon avis, de supports spécifiques (il est relativement aisé de s’appuyer sur les situations de la vie quotidienne pour travailler ses notions) j’ai choisi un cahier qui se focalise sur la géométrie et sur les conversions de mesures.

Écriture

A mon grand désespoir, la tenue du crayon est à nouveau mauvaise et l’écriture à nouveau chaotique. Il va falloir, une fois de plus, reprendre les bases. Les rendez-vous chez les ergothérapeutes étant impossibles à obtenir, il va falloir se débrouiller seuls.

Ce cahier a pour gros avantage d’annoncer CM1/CM2 en couverture, pour ne pas stigmatiser l’enfant en difficulté !

Désolé pour les liens vers Amazon pour les deux derniers ouvrages… mais ils ne sont pas listés à la Fnac. J’ai du faire une exception à mes principes pour une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *