1,2,3… compter !

Ici on sait conter, raconter mais pas du tout compter

Loulou a deux ans et la numération est toujours une grande inconnue. Le seul concept sur lequel il a mis un mot, c’est « plein » (avec un petit geste des mains qui battent en l’air, c’est très très mignon).

Est-ce qu’il maîtrise le « 1 » ? Je ne sais pas. Si je lui demande de me montrer « 1 » truc, il va me les montrer tous. Un à un.
En plus franchement c’est un mot pas simple à lui présenter car « une » voiture mais « un » camion, c’est quand même deux mots différents au final…

Est-ce qu’il maîtrise le « 2 » ? Je ne crois pas, par contre j’ai l’impression que que pour lui « 2 » ça signifie plusieurs (ce qui est un bon début).

Toute paniquée que je suis après avoir lu des allégations du style « un enfant de 18 mois c’est compter jusque 2 », me voilà en quête d’un moyen de lui enseigner le dénombrement. Et là, arg, rien. Quoi ??? Pas de méthode Montessori pour apprendre un concept aussi important ? Et bien, non, car figurez-vous que dans la pédagogie Montessori, l’abstraction mathématique n’arrive que bien plus tard.

Mais comme je suis têtue, et qu’à la maternelle on apprends à compter, j’ai décidé de passer outre et de me débrouiller.

Visiblement, la première chose à faire, ce serait d’expliquer les notions de quantité. Un peu, beaucoup. Je ne suis pas mal partie pour ça, étant donné qu’il connait et comprends le principe de « plein » (et là je me dit zut, j’aurais du utiliser le terme « beaucoup » qui est nettement plus exact…)
Il va maintenant falloir lui montrer « peu ». Mais c’est moins naturel dans la conversation, il va falloir que j’y pense.

Une autre chose importante pour savoir dénombrer est de pouvoir désigner une et une seule fois un élément dans un ensemble. On a commencé avec une page d’un de ses « cahiers » (cf. cet article) où il faut coller un doudou par enfant. Il le fait très bien, il me redemande même la page pour décoller et recoller encore et encore. Mais c’est tout pile le mauvais exemple… lui même ayant deux doudous. Je vais essayer de reprendre le principe sous forme d’autres jeux. C’est vraiment dommage qu’il ne joue pas à la dînette, car ça aurait été un exercice parfait de servir chaque doudou.

Ensuite, je me suis rendue compte que faire les signes avec les doigts comme c’est demandé dans ces fameux cahiers, c’est vraiment loin d’être simple à deux ans ! Et pourtant la motricité fine c’est son domaine de prédilection. J’ai donc pris bien le temps de lui montrer et maintenant il imiter mon geste pour 1 et 2. Et je peux vous dire que pour le 2 il a besoin de toute la concentration du monde pour déplier les bons doigts et seulement eux ! Objectif donc, lui apprendre à plier/déplier ses doigts un par un. Si vous connaissez des comptines à mimer sur le sujet, je suis vraiment intéressée.

Je vais aussi essayer de lui apprendre la ritournelle des chiffres, mais comme il ne répète pas façon perroquet et qu’il a besoin de comprendre pour dire, je me retrouve un peu coincée. Je peux toujours lui chanter 1,2,3 nous irons au bois, mais il me semble encore assez loin de pouvoir réciter une comptine, le langage démarrant à peine.

Et pour finir, après une après-midi à fouiller toutes les librairies de la ville, j’ai déniché – au supermarché… quand je vous disais que leur rayon livre jeunesse est excellent – un livre qui présente le dénombrement de manière sensorielle. Oui, le graal existe ! Il s’agit d’un livre dans lequel il faut passer ses doigts à travers les trous (1,2,3,4,5 et 10). Pour le moment le loulou a encore besoin d’un peu d’aide puisqu’il faut passer sans voir (par le dos de la page), mais ça travaille justement la motricité fine :)

Le loulou (et son hirsute maman) en action.

numération

123 petits doigts

Si vous avez d’autres idées, d’autres livres, d’autres jeux… je suis à l’écoute ! Merci d’avance :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *