La drôle de rentrée

Malgré le Covid qui repart, notre fils a fait sa rentrée en CE1. Il était tellement heureux de retrouver ses copains ! Mais en représailles de la demi année d’IEF, il a été placé dans la classe des enfants en difficultés au lieu d’être dans son groupe habituel des bons élèves… Par chance son meilleur copain a atterri aussi dans ce groupe (de langue maternelle allemande, il a un vocabulaire français encore assez limité).

Au bilan des deux premières semaines, il a appris l’orthographe de quelques mots et c’est à peu près tout. On va donc remercier le rhume et sa mini fièvre de 38’2 qui l’a exclu de l’école, on a pu se faire une petite semaine d’IEF pour réviser tranquillement les notions de grammaire entamées l’année dernière et qui, bien qu’au programme de CE, ne seront pas abordées avant la saint Glinglin, puisque là ils refont en fait la fin du CP. Il n’ont d’ailleurs carrément pas de livre de français cette année, c’est pour dire si le programme sera revu à la baisse. Ils ont révisé le ‘a’ et le ‘ou’. Youhou…

L’année risque d’être longue pour le jeune homme, après sa journée à nager dans les virus (mesures barrières inapplicables : trop d’enfants dans des locaux trop petits) et à ne rien apprendre dans une classe aux élèves dissipés, il faudra bien qu’il fasse le programme avec moi à la maison le soir. L’école publique est définitivement hors course, nous allons l’inscrire en liste d’attente dans le privé – qui malheureusement sature face à la demande.

Je vais tenter de mettre un programme complémentaire, le plus léger possible pour être faisable en soirée, pour éviter qu’il ne soit largué quand il rejoindra autre chose qu’une classe-poubelle. Je le partagerais ici pour aider les parents qui comme moi doivent faire face à la déchéance du système scolaire public…

L’IEF me manque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *