I’m Back

Après une éloignement de longue durée des réseaux sociaux, j’ai décidé de revenir dans l’arène. Oui, dans l’arène… ce monde des mamans, de l’IEF et de la bienveillance (!) peut être extrêmement violent. Les avis sont tranchés, les remarques acerbes, il ne fait pas bon être un mouton rebel. A plusieurs reprises j’ai reçu des messages privés contenant des insultes et j’ai été très affectée par tout ça.

Dans le contexte épidémique de ce fameux Coronavirus, j’ai fait le saut vers l’IEF, une semaine avant que la décision soit prise au niveau national. Parce que c’était le meilleur choix pour ma famille, le meilleur pour mon fils.

Certains IEF-er me considérerons comme un passager clandestin, une traître, parce que j’aime l’école et que je pense re-scolariser mon fils à la rentrée prochaine. Cette parenthèse IEF arrive cependant à point nommé dans son cursus car le CP est une étape difficile que l’école n’est pas complètement à même d’accompagner au mieux, par faute de moyens humains. La tenue du crayon et le ductus des lettres n’est pas repris ni corrigé, les mauvaises habitudes s’installent. Une maman pour un enfant c’est un luxe qui permets de reprendre tout ça avant que les mauvaises habitudes soient encrées. Ce serait dommage de refuser un luxe si on peut se le permettre, non ? J’avais juste besoin d’un petit coup de pied aux fesses pour oser me lancer. En terme de motivation, un virus mortel qui se propage à toute allure, c’est assez puissant !

J’ai décidé de partager ma démarche et le déroulement de nos journées, parce qu’étant dans un fonctionnement co-schooling depuis toujours, la transition pour nous est relativement facile. Si mon expérience peut en aider d’autres, si ma position à cheval en les deux mondes peut permettre de créer un lien, alors tout ne sera pas vain dans ce grand malheur qui s’abat sur l’humanité.

Bienvenue à tous les parents, de tous les horizons, ici par choix ou par obligation. Je donnerai ce que je peux, gratuitement, sans arrière pensée commerciale. Ce sera imparfait, fait un peu dans l’urgence et l’improvisation au vue de la situation. Pas forcément adaptable à tous les petits CP, je prépare en premier lieu pour mon fils, avec ses forces et ses faiblesses qui lui sont propres. Piochez, modifiez, inspirez-vous… passez des moments de qualité avec vos enfants, amusez-vous. Et ne vous prenez pas trop la tête, les enfants apprennent énormément de choses dans un contexte non formel, vous pourriez être surpris <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *