Prémices d’un bonhomme

...suivez nos tribulations du quotidien dans le joyeux mélange des pédagogies alternatives.

Depuis très longtemps mon loulou adore qu’on lui dessine le contour de la main. Il connait maintenant le terme « pouce » et le désigne sur le dessin. Il a aussi une petite lubie, il aime tracer un trait pour fermer le dessin de la main. Cet exercice n’est pas si facile à 25mois et lui demande concentration et application pour relier les deux extrémités du trait entre eux.

Ça m’a donné l’idée de lui faire des petits dessins à compléter, où il manque un seul trait. Une voiture avec un morceau de carrosserie en moins par exemple. J’ai juste à lui dire « tu complètes ? » et il le fait bien volontier. Il a plus de facilité avec les traits horizontaux, qui sont vraiment précis, qu’avec les verticales, qui partent souvent en biais. Mais à chaque fois il s’applique et je suis très fière.

Puis il m’a demandé un « nounou » (=nounours). Je lui ai donc dessiné la silhouette d’une tête de nounours (oui c’est de traviole, il avait la feuille face à lui et donc moi à l’envers) avec des points pour les yeux. Je lui ai proposé de dessiner lui même le sourire, ce qu’il a fait. Puis de son propre chef, il a rajouté des traits verticaux en dessous en disant « pieds, pieds ! ». Puis des boules au bout des traits et des boules dans les oreilles.

Et moi de rester scotchée devant son dessin, époustouflée par ce presque bonhomme plein de détails !

Bon, comme souvent il a tout gribouillé dessus (je me demande pourquoi il fait ça ? il colorie ? j’espère que ça ne traduit pas une colère intérieure ou un truc du genre). Voici l’oeuvre (collective) :

bonhomme

Je lui ai donc préparé des feuilles à nounours, pour qu’il puisse jouer à dessiner des sourires… ou des « fachés » avec de gros sourcils (il rajoute souvent des sourcils qui froncent à mes dessins, je crois que je me suis mise un peu trop souvent de boule ces derniers temps, oups). Si ça vous intéresse, voilà mes nounours à compléter (cliquez sur l’image pour télécharger), pour laisser libre cours aux expressions, aux émotions. Ça peut être un bon vecteur de parole en ces temps de rentrée scolaire/crèche :)

Nounours à compléter