De Montessori à Reggio…

Plaid carte du monde

Plaid carte du monde

Plaid carte du monde

Voilà le plus grand projet couture que j’ai mené de toute ma vie. Non pas à cause d’une difficulté particulière, mais à cause de la masse impressionnante de travail qu’il a demandé. J’ai cousu… le monde. Un planisphère physique, de presque 1m70 de large, avec une belle quantité de détails, pour y poser nos Schleich & Papo, nos monuments Safari Toobs et tout ce qu’on aurait envie de placer sur un planisphère.

Je n’ai pas vraiment de tuto à vous fournir, car j’ai travaillé un peu au pif, sans savoir si ce projet verrai réellement le jour. J’ai commencé par imprimer un patron pour patchwork trouvé ici (il faut le mettre dans le panier et l’acheter, il est gratuit et le site ne demande pas de données bancaire pour un achat de $0). Sur cette carte j’ai reporté à main levée (en observant diverses cartes) les zones climatiques, les principaux fleuves, les principaux lacs… (pas évidant de les dessiner, notamment au nord, car chaque carte à sa propre projection et aucune ne se superpose vraiment).

J’ai ensuite coupé les continents dans de la polaire verte (blanche pour l’antarctique) et ajouté dessus des zones climatiques en feutrine. Je vous conseille de prendre uniquement de la feutrine, la polaire a tendance être élastique, ça m’a donné du fil à retordre – au sens premier du terme. J’ai à chaque fois utilisé un fil de la même couleur que le patch de feutrine. J’ai fini par mettre au point une technique : je découpais le patch de la zone plus grand, je le cousais en suivant ma découpe du continent et je le re coupais une fois cousu. C’est beaucoup plus simple que de faire coïncider deux côtes déjà découpées (mais bien sûr, je ne m’en suis rendue compte qu’au dernier continent !)

Un fois mes continents cousus de leurs climats séparément, j’ai brodé les fleuves et les lacs à la main avec du fil à broder bleu moyen (en utilisant 3 brins à la fois).

Une fois tous les continents terminés, je les ai tous cousus au fil bleu glacier sur un plaid Ikea bleu foncé Skogsklocka. Le plaid étant trop haut, j’ai collé la carte en bas (parce que l’antarctique n’a pas de mer en dessous). La zone bleue unie en haut nous sert « zone de départ » pour les objets que nous jouons à placer sur la carte.

Ensuite j’ai ajouté 50 boutons en bois pour les montagnes (cousu au fil blanc pour les sommets remarquables, au fil rouge pour les volcans remarquables et au fil gris pour les boutons qui remplissent le reste des massifs montagneux). Et enfin, un petit bouton cœur à l’endroit où nous habitons. Cela m’a coûté 3 sparadraps, je ne sais décidément pas coudre un bouton !

Le gros attrait de cette carte est la taille géante. Pouvoir marcher dessus est un vrai aimant à enfant, ça donne terriblement envie de venir manipuler ! Plus c’est grand, mieux c’est ! Et en papier, ce n’était pas assez solide… l’inconvénient c’est que la polaire ramasse pas mal les poussières. Il faudra aspirer la carte de temps en temps :p

J’espère que ces explications vous éclairent un peu et pourquoi pas, vous donneront envie de vous lancer dans cette folle aventure :)

6 thoughts on “Plaid carte du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *